Un téléphérique à Liège ?

Accueil > ... > Forum 34

Organisation de la place Vivegnis

27 février 2011, 23:30, par François Schreuer

Bonjour,

C’est vrai que la place Vivegnis n’est pas gigantesque et a un caractère très agréable qu’il serait dommage d’abîmer. Et précisément : notre proposition est réalisable sans toucher à la place elle-même (sans doute devrions-nous présenter une proposition plus détaillée). En effet, il existe une série d’espaces à proximité qui pourraient être utilisés (notamment l’espace situé entre la rue des Haveurs et le chemin de fer, large d’une quinzaine de mètres, qui pourrait servir pour le terminus d’une ligne de tram, en plus du passage de la seconde ligne). Secundo, il est très peu probable qu’une gare soit (re)construite place Vivegnis : si on obtient l’ouverture d’un point d’arrêt, ce sera déjà une victoire significative. Quant à la gare du téléphérique, tertio, nous l’imaginons au-dessus des rails, avec un accès directs au(x) quai(s) de chemin de fer. Bref, sauf un (très éventuel) arrêt de bus, l’espace disponible place Vivegnis ne sera pas mangé par ce projet.

Concernant l’impact sur les coteaux de la Citadelle, nous n’imaginons qu’un seul pylône (nécessaire quel que soit le tracé, en raison du profil de la colline), qui serait situé aux abords du boulevard du 2e Lanciers. La portée des cables permet sans problème de survoler les coteaux sans les toucher.

Pourquoi ne pas le faire démarrer en ligne droite depuis l’esplanade ? Tout simplement parce que nous pensons que le téléphérique doit être intégré au réseau de transport en commun. Certes, une connexion avec le réseau de bus semble envisageable (dans un seul sens de circulation, cependant) du côté de la rue du Potay, mais c’est là oublier que le réseau de bus va être complètement refondu avec l’arrivée du tram. En particulier, il est quasiment certain que les lignes 1 et 4 disparaitront et seront remplacées par le tram qui, lui, passera par Feronstrée — c’est-à-dire trop loin du bout de l’esplanade pour permettre une réelle intermodalité. En outre et surtout, la connexion avec le train n’est possible que place Vivegnis. Et, dans l’hypothèse d’un réseau RER liégeois, cette connexion sera essentielle pour desservir le CHR de la Citadelle.

Une navette supplémentaire pour faire le lien entre la place Vivegnis et une gare aval située du côté de l’esplanade ? Cette solution est probablement rédhibitoire tant au niveau du temps de parcours (on peut facilement perdre plus de cinq à dix minutes, ce qui est considérable) que du coût supplémentaire.

Quant à l’énergie utilisée, je me permettrai simplement de rappeler que le téléphérique est l’un des modes de déplacement urbain les moins consommateurs d’énergie (quelle qu’en soit la source) et que l’utilisation de l’énergie électrique permet de changer facilement la source énergétique utilisée. Il n’y a aucune fatalité à l’usage du nucléaire.

À votre disposition pour en discuter,

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.