Un téléphérique à Liège ?

Accueil > ... > Forum 17

Quelques réponses

3 janvier 2011, 18:18, par François Schreuer

Bonsoir,

Quelques réponses à vos questions :

1) Le démantèlement de presque tous les réseaux de tram européens (sous la pression de l’automobile triomphante à l’époque), dans les deux décennies qui ont suivi la dernière guerre, a été une prodigieuse stupidité. Depuis lors, on a connu plusieurs chocs pétroliers, on s’est rendu compte que la bagnole, utilisée abusivement, nuisait gravement à la qualité de vie en ville, on a pris conscience de la question climatique, on s’est rendu compte que la production de pétrole s’apprêtait à décliner... Bref, faire marche arrière n’est que reconnaître une (grosse) erreur qu’on a commise, même s’il faudra du temps - particulièrement à Liège - pour développer à nouveau un réseau qui ressemble à quelque chose.

2) Contrairement à diverses légendes urbaines, il ne reste pas grand-chose des tunnels qui ont été construits ou (surtout) envisagés dans le cadre de la saga des transports en commun à Liège (TAU, gare des bus de la place St Lambert et le reste). Il est peu probable que ces infrastructures puissent être récupérées pour le tram, en tout cas pas sans d’importants investissements. Cela dit, une telle option ne serait pas nécessairement pertinente pour la desserte des quartiers (qui sera nettement meilleure si le tram passe au coeur des quartiers). Mais surtout, à la différence des utopies techniciennes des années 60, 70 ou 80, la fonction du tram ne se limite pas au transport : le tram - parce qu’il circule, précisément, à ras de terre - est un outil remarquable permettant d’améliorer la qualité de l’espace public, l’équilibre entre les différents usages de la voirie, etc.

3) L’idée de faire circuler des navettes fluviales sur la Meuse est une vieille ritournelle qui revient régulièrement. Jusqu’à présent, je n’ai pas connaissance d’un modèle économique viable pour un tel service, dans le contexte budgétaire qui est celui (très mauvais) des transports en commun liégeois. Le seul projet chiffré (celui des « Navibus » de la société BMB), s’était avéré peu réaliste selon une brève analyse réalisée par urbAgora.

4) Les « anciennes » lignes de chemin de fer ne sont certainement pas « systématiquement revendues ». Les quelques-unes qui sont désaffectées en région liégeoise ont été transformées en « RAVeL » - ce qui n’est pas la pire des choses, puisque, en plus de servir à court et moyen terme, les assiettes restent disponibles et pourront, le cas échéant, être referrées à l’avenir (c’est par exemple souhaitable pour la ligne reliant Liers et Ans, via Rocourt).

5) Concernant les horaires d’accès aux Côteaux de la Citadelle, il faudrait poser la question à l’échevin de l’urbanisme.

6) L’arrivée du tram devrait permettre une réorganisation complète du réseau du TEC. Effectivement, la création de lignes de rocade en sera un des enjeux importants. C’est une question à laquelle nous sommes attentifs, à urbAgora.

7) Les quelques compétences que nous avons accumulées sur les questions touchant au tram ne concernent pas le sous-sol. En attendant de disposer du résultats des études qui seront menées sur cette question, je ne suis pas en mesure de vous répondre.

8) Dernière chose : je ne pense pas qu’il faille envisager de créer un gros parking de dissuasion à la Citadelle. Le site est déjà suffisamment abîmé par les parkings de l’hôpital et son accessibilité voiture n’est pas idéale. Le téléphérique est plutôt à envisager comme complémentaire au vélo ou comme un élément venant s’insérer utilement dans la chaîne des transports en commun.

Bien à vous,

FS

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.